Accueil > Archives en ligne > Accès thématique > Naître, vivre et mourir > Les registres d'état civil

Archives en ligne

Les registres d'état civil

Instauré par le décret du 20 septembre 1792,  l'état civil laïc a pour objectif l’identification des individus par l’administration communale. A compter de cette date, sont alors enregistrés en mairie, les naissances, les mariages ainsi que les décès survenus sur le ressort d’une commune, toujours en deux exemplaires, un conservé en commune et l'autre remis aux autorités de l'Etat.

Ces registres constituent donc, pour le chercheur, le fondement de la recherche généalogique en remplacement des registres paroissiaux tenus jusqu’ici par les curés.

A noter que la Préfecture des Hautes-Pyrénées a subi un incendie dans la nuit du 2 au 3 décembre 1808 durant laquelle de nombreux documents d’archives ont été détruits. Les archives de la période révolutionnaire ont été notamment particulièrement impactées générant ainsi d’importantes lacunes dans les fonds de l’état civil (2 E 2 et début du 2 E 3), comme l'atteste ce document.

 

Accéder aux actes d'état civil de la période révolutionnaire et aux registres d'état civil de la collection départementale pour les communes de l'arrondissement d'Argelès-Gazost et de l'arrondissement de Bagnères-de-Bigorre

 


Espace personnel